Vins de Champagne (France)

Sur cette côte crayeuse formant un vaste point d’interrogation poussent les vignobles les plus réputés du monde. En effet, dans tous les pays le vin de Champagne est synonyme de fête, de célébration, d’événement heureux ou de victoire. Une bien belle renommée, construite au fil des siècles par les grands hommes qui l’ont apprécié mais aussi et avant tout grâce aux qualités propres au champagne.
Le vignoble champenois s’étend sur plusieurs départements : la Marne, l’Aube, l’Aisne, la Haute-Marne, la Seine-et-Marne. Il se répartit en quatre zones principales : la montagne de Reims, la vallée de la Marne, la Côte des Blancs (presque uniquement en raisins blancs) et les vignobles de l’Aube. Environ 35 000 hectares sont plantés en pinot meunier (45 %), pinot noir (30 %) et chardonnay (25 %) C’est la craie qui offre aux vins champenois finesse et légèreté. Absorbant les excès d’eau, elle sait conserver et restituer humidité et chaleur solaire. La vinification fait l’objet d’un traitement particulier, connu sous le nom de « méthode champenoise » (voir le paragraphe « Vins mousseux », chapitre « La production du vin »).
Les champagnes sont classés selon différents types, liés à la cuvée ou à leur dosage. Ils peuvent ainsi être traditionnels, c’est-à-dire constitués d’un mélange de cuvées de différentes années ; millésimés (de la même année) ; blanc de blancs (faits uniquement avec des raisins blancs) ; « cuvée spéciale » (chaque grande maison fait la sienne) ou enfin rosés (colorés au vin rouge de Champagne). L’importance de la liqueur de dosage les classifie en brut, extra-dry, sec, demi-sec et doux. Autre appellation : les crémants, à mousse plus légère. Une partie seulement des vignerons assurent la vinification, ce sont des récoltants manipulants (RM).
Les autres produisent du raisin et les vendent soit aux coopératives, soit aux grandes maisons de négoce, dont certaines ne sont aucunement propriétaires de vignobles.
Premium Drupal Themes by Adaptivethemes