Vins des Côtes du Rhône (France)

Vaste domaine que celui dénommé Côtes du Rhône. Il commence au sud de Lyon, suit la vallée du Rhône, étroite bande coincée entre le fleuve et le Massif central, puis peu à peu s’élargit, s’offre une escapade dans la vallée de la Drôme, disparaît un moment, puis s’étale largement, profitant du moindre relief, de la plus modeste vallée, grimpant jusqu’aux premiers contreforts du massif des Alpes. C’est la Durance qui l’arrête et fixe les limites avec la Provence viticole.
En fait, on considère qu’il comprend deux entités géographiques bien distinctes : les Côtes du Rhône septentrionales, qui s’arrêtent à Valence, et les Côtes du Rhône méridionales, qui reprennent après le défilé de Donzère et s’ouvrent sur les départements du Gard, de la Drôme et du Vaucluse. Les premiers utilisent bien souvent un cépage unique comme la syrah pour les rouges et le viognier, la roussanne ou la marsanne pour les blancs. Cela donne des appellations confidentielles comme château-grillet (3 hectares) ou nettement plus vastes comme crozes-hermitage (plus d’un millier d’hectares), toutes d’un caractère très marqué, aux vins riches et charnus.
Les seconds multiplient à plaisir la diversité jouant sur une vingtaine de cépages différents avec des bases de grenache, syrah, mourvèdre et cinsault pour les rouges et de clairette, bourboulenc, roussanne, grenache blanc et piquepoul pour les blancs. C’est la grande région des côtes-du-rhône et côtes-du-rhône-villages, des côtes-du-tricastin, côtes-du-ventoux, côtes-du-lubéron. C’est aussi le lieu de naissance des capiteux châteauneuf-du-pape, des élégants tavels et des gigondas charpentés .
Premium Drupal Themes by Adaptivethemes