Vins de Calabre (Italie)

Cette terre, à cheval entre deux mers,constellée de collines luxuriantes et de chaînes montagneuses, a subi une influence grecque que l’on peut percevoir aujourd’hui encore.Cet apport hellénique est confirmé par la présence de cépages tels que le greco di bianco,le mantonico et le gaglioppo,et par le fait que la région fut baptisée Enotria («Terre du vin» en grec)
Malheureusement, au cours des siècles, cette longue tradition s’est perdue et le vignoble a longtemps été spécialisé dans la production de raisins de table et d’assemblage. Toutefois, l’engouement pour le bon vin est arrivé jusqu’en Calabre et, ces dernières années, la production régionale dans son ensemble a considérablement évolué. Ainsi, les vignobles ont été modifiés et la production a fortement diminué, passant de 800 000 hectolitres à 350 000, la course au rendement s’effaçant désormais devant la recherche de la qualité. La production de vins DOC augmente et joue désormais un rôle significatif sur le plan régional avec 55 153 hectolitres, chiffre restant toutefois modeste comparé à l’ensemble des DOC italiennes (12 millions d’hectolitres).
Il existe 12 DOC en Calabre, mais les quatre plus importantes couvrent pratiquement toute la production VQPRD. Les IGT, au nombre de 13, permettent de faire connaître les nombreux cépages autochtones, notamment ceux que nous avons déjà cités plus haut, mais aussi le magliocco, l’alicante, le nerello mascalese, le prunesta, le guardavalle, le pecorello, le greco nero, le nerello capuccio, le castiglione et le moscato d’Alessandria. Le vignoble s’étend sur environ 25 000 hectares.
Premium Drupal Themes by Adaptivethemes