Vins des Marches (Italie)

Cette région prospère a la chance de se trouver à mi-chemin entre la chaîne des Apennins à l’ouest et l’une des plus belles parties de la côte adriatique à l’est ; surplombée par des montagnes qui, comme dans le Conero, tombent souvent à pic dans la mer. La culture de la vigne a toujours été fragmentée par les cours d’eau qui sillonnent la région, le Metauro, l’Esino et le Potenza, et a toujours été associée à dcultures.
L’intérêt pour le vin et les vignes s’étant accru, la viticulture s’est étendue vers les collines, sur des sols argileux où la vigne est plus exposée au soleil et surtout plus protégée des courants marins forts.
Le législateur a également favorisé le développement viticole : les normes de production ont en effet accordé une importance accrue aux cépages d’origine de ces terres qui donnent des vins exceptionnels.
Rappelons notamment le classique des classiques : le verdicchio, rendu célèbre par sa bouteille très originale en forme d’amphore qui est apparue dans les années 1970, mais aussi le bianchello, cultivé le long du Metauro.
Parmi les rouges, citons le sangiovese et le montepulciano, mais il ne faut pas négliger non plus les cépages lacrima di morro d’alba et le vernaccia nera.
Le vignoble recouvre environ 25 000 hectares qui sont utilisés pour la production de 12 DOC et de nombreuses IGT. La production de vin frôle les 2 millions d’hectolitres par an dont 383 794 réservés à la production de VQPRD (Vini di Qualità Prodotti in Regioni Determinate, « vins de qualité produits dans des régions déterminées »).
Premium Drupal Themes by Adaptivethemes