Vins de Sardaigne (Italie)

Cette île superbe connaît une situation curieuse et son secteur vinicole se trouve à contre-courant des autres régions.
En effet, sur ses terroirs très découpés où alternent collines, montagnes et plaines (ce que l’on appelle les campidani), ces dernières années, des cépages allogènes se sont imposés au détriment de la production traditionnelle locale. Heureusement, le patrimoine oenologique sarde n’a pas été perdu et, malgré la mode qui privilégie les vins de soif frais, on continue à cultiver sur cette île les cépages classiques : bovale, giro, carignano, cannonau, cagnolari, nasco, retagliado et monica, dont un grand nombre ont été implantés à la suite de la domination espagnole, qui a laissé des traces évidentes.
À propos de mode, n’oublions pas le chemin parcouru par un vin excellent, le vermentino di gallura, qui a suscité un véritable engouement et qui aujourd’hui encore est très prisé mais qui a su garder ses qualités propres au point d’acquérir une DOCG. Il y a en tout 19 vins dotés d’une appellation (produisant 198 013 hectolitres) et 17 IGT pour une production totale d’1 million d’hectolitres sur un peu moins de 45 000 hectares de vignobles, avec une culture essentiellement en arbrisseau.
La production de vin doux est traditionnelle, même si les volumes ne sont pas très importants du fait des conditions climatiques de cette région méditerranéenne très sèche, où les pluies sont particulièrement rares.
Premium Drupal Themes by Adaptivethemes