Vins du Trentin (Italie)

Depuis toujours, cette région est connue pour son mousseux (spumante), célèbre dans le monde entier et présent sur les meilleures tables, produit à base de chardonnay et de pinot noir.
De nos jours, la viticulture s’est perfectionnée et la conduite traditionnelle des ceps en pergola s’est développée et modernisée, s’alliant à des techniques plus modernes et efficaces, grâce à l’existence d’un institut expérimental très performant (à San Michele all’Adige).
Dans cette région aussi, le patrimoine de cépages indigènes est très important, avec deux vins d’une qualité et d’un intérêt exceptionnels : le marzemino et le teroldego, des vins rouges très typiques, pouvant apporter de grandes émotions aux oenologues avertis.
N’oublions pas non plus les cépages blancs, par exemple le nosiola dont on tire le vin santo du Trentin ou le müller thurgau, si typique, souvent cultivé avec d’excellents résultats dans la Vallagarina, la Valdadige et la « valle dei Laghi » (vallée des Lacs), en association avec des oliviers et des citronniers.
La végétation méditerranéenne de cette région, protégée par les Dolomites au nord, prouve la clémence du climat, adouci par la présence du lac de Garde.
Actuellement, il existe 6 DOC dans le Trentin, dont une (trente) est consacrée exclusivement à la production de vin « à bulles », et deux vins interrégionaux, communs au Trentin et au Haut-Adige. Bien qu’il n’existe pas une seule DOCG, les DOC représentent une part importante (70 %) de la production, qui s’élève à 680 000 hectolitres sur un vignoble de plus de 9 000 hectares.
Premium Drupal Themes by Adaptivethemes