Vins du Val d'Aoste (Italie)

Chapeau ! pourraient dire les vignerons français à leurs collègues du Val d’Aoste face aux progrès accomplis récemment. Effectivement, cette région a toujours fait parler d’elle pour ses produits typiques mais, jusqu’à présent, on la considérait rarement comme une région viticole. Les choses ont nettement changé et, désormais, dans le domaine de l’oenologie aussi le Val d’Aoste devient synonyme de grande qualité.
On produit à présent dans cette vallée des vins dits « extrêmes », du fait de l’altitude à laquelle les vignobles sont plantés. Pourtant, malgré les apparences, la position géographique de la région n’est pas complètement défavorable, car il y règne un climat propice à la vigne, avec un froid rigoureux l’hiver et des étés très chauds.
Par ailleurs, la présence d’un cours d’eau important, le Dora Baltea, qui traverse toute la vallée, joue également un rôle positif. N’oublions pas, en outre, que c’est l’altitude qui a préservé les vignes des attaques du phylloxéra qui a fait tant de ravages dans le reste du pays, ce qui aujourd’hui permet de cultiver la vigne sur pieds francs (c’est-à-dire sur des ceps indigènes) qui gardent leur caractère typique. La méthode de culture des vignes, en forme de pergola, accrochées sur des planches, a permis d’exploiter des pentes très fortes.
Du point de vue ampélographique, notons la présence de cépages tels que le nebbiolo, le dolcetto, le gamay, le petit rouge, le neyret, le vien de nus, le fumin, la syrah pour les cépages rouges et le muscat de Chambave, le prié blanc le pinot gris, le müller thurgau et le petit arvin pour les blancs.
Le vignoble couvre environ 700 hectares et produit au total 18 000 hectolitres dont 44,81 % sont dotés d’une appellation.
Premium Drupal Themes by Adaptivethemes