Les types de plantations (conduite de la vigne)

La conduite de la vigne est un élément déterminant pour la réussite des vendanges.

plantation vigne
Crédit photo : Peter Curbishley

Selon la région et les habitudes historiques du lieu concerné, l’on peut trouver différents types de plantations :

  • Guyot : système très répandu dans le monde entier, car il est facile à mettre en oeuvre et permet un certain rendement. Il est utilisé désormais pour la production de vins importants, car cette méthode permet difficilement des récoltes très abondantes ;
  • cordon éperonné : une version revue et corrigée du système Guyot, qui permet une production très ordonnée, les sarments étant simplement liés et tendus vers le haut ; système très utilisé dans les vignobles où la densité de ceps par hectare est très élevée ;
  • chablisien : méthode introduite dans la région de Chablis et utilisée ensuite en Champagne, surtout pour la conduite de chardonnay, très semblable au système en gobelet ;
  • en gobelet : convenant à des cépages donnant des quantités limitées de raisin, utile pour les terrains très exposés au vent ;
  • conduite sur arbres (arbusta) : plantation utilisée dans des régions particulières, la vigne étant alors accrochée à des arbres fruitiers ou autres ;
  • pergola : les sarments sont tournés vers le bas et l’exposition au soleil est optimale ; système favorisant la productivité des cépages « avares » mais difficile à mettre en oeuvre ;
  • Sylvoz : c’est aussi une méthode qui va à l’encontre du développement de la vigne vers le haut et retarde souvent la maturation du raisin, trop recouvert par les feuilles ;
  • Vertical Shoot Positionned : système utilisé surtout dans les immenses vignobles du Nouveau Monde, car favorise la cueillette mécanique.
Premium Drupal Themes by Adaptivethemes